Hier soir, Swiss Life Asset Managers a décerné le prix de fin d’études Swiss Life aux meilleurs travaux de Master et de Bachelor en finances, en parte-nariat avec la Haute Ecole de Lucerne et le journal « Finanz und Wirtschaft ».

Vingt-six mémoires de Bachelor et de Master sur des thèmes divers ont été soumis par différentes hautes écoles spécialisées de Suisse. Tous ont un point commun : ils traitent de questions pertinentes dans le monde de la finance. Le jury composé de professionnels en a sélectionné quatre qu’il a jugés remarquables. Ces derniers ont reçu mercredi soir le très convoité « prix de fin d’études Swiss Life » au siège principal de Swiss Life à Zurich. Outre cette distinction, les gagnants ont remporté une prime financière pour leur performance exceptionnelle. 

Lors de la remise du prix, Stefan Mächler, Chief Investment Officer du groupe Swiss Life, a salué la diversité des travaux de cette année : « Les diplômés ont traité un large éventail de problèmes et phénomènes actuels apparaissant sur les marchés financiers et dans les entreprises de services financiers. Les thématiques ont été étudiées de manière approfondie à l’aide de données scientifiques et traitées en lien étroit avec la pratique. Les résultats des travaux soumis présentent des scénarios d’avenir pertinents et un lien étroit avec la réalité du secteur de la finance. » Ce prix a également pour vocation d’encourager les futurs diplômés du secteur de la finance à se pencher sur des problématiques complexes.

Le professeur Christoph Lengwiler, membre du jury et maître de conférences externe à l’Institut für Finanzdienstleistungen Zug (IFZ) de la Haute Ecole de Lucerne et membre du jury, a salué la performance particulière des nominés : « La qualité des travaux de cette année est très élevée. Les exigences imposées aux collaborateurs dans le monde de la finance sont en constante augmentation et évoluent rapidement. Il est donc important d’examiner attentivement les questions financières pour continuer à exister sur le marché du travail. Les nommés feront grand usage des connaissances qu’ils ont acquises grâce à leur travail durant leur carrière dans le secteur de la finance. Ils peuvent tous être très fiers de leur performance ».

Les lauréats

Ritz Mario

Mario Ritz, de Rapperswil, diplômé de la ZHAW School of Management and Law, s’est penché, dans sa thèse de Master, sur l’effet des envois de fonds de travailleurs immigrés sur le degré de développement financier de leur pays d’origine, prenant le cas des pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Il a pu émettre des recommandations concrètes. Dans son étude, il a identifié sept hypothèses qui ont été vérifiées empiriquement et largement confirmées. Les résultats mettent en évidence l’impact positif des envois de fonds, mais expriment une réserve critique quant à leur volatilité élevée. Pour ce travail, le jury a attribué à Mario Ritz le Prix de fin d’études Swiss Life doté de 5000 francs dans la catégorie Master. L’avis du jury : « Le mémoire de Master présente un niveau de qualité très élevé, tant sur le plan technique que sur la forme. Il traite d’un sujet pertinent et utilise des modèles économétriques sophistiqués pour les analyses empiriques, en recourant pour la première fois à une nouvelle batterie de données du FMI. L’auteur en déduit des recommandations d’action concrètes et bien documentées ».

jud_ramon

Ramon Jud, de Herisau, diplômé de la ZHAW School of Management and Law, a consacré son mémoire de Master à l’attractivité de l’accès au marché primaire en USD pour les obligations d’entreprises. Pour cette étude, il a développé un modèle de régression à l’aide de la méthode random forest et LASSO et pris en compte différents facteurs ayant une forte influence sur le niveau de la prime et sur l’attractivité du marché primaire. Il en ressort qu’il existe en moyenne une faible prime d’émission, mais que celle-ci peut varier considérablement. L’avis du jury : « L’auteur utilise un grand nombre de variables pour l’algorithme random forest, ce qui représente une importante charge de travail. En outre, divers tests sont effectués pour démontrer que toutes les hypothèses du modèle de régression ne sont pas confirmées. La méthode random forest a permis d’identifier des variables plus importantes pour la détermination de la prime à l’émission. L’auteur a réalisé un travail minutieux et techniquement exigeant. De même, les références bibliographiques ont été étudiées en profondeur et détaillées ». Le jury a récompensé ce travail en lui attribuant le prix de reconnaissance Master, doté de 2500 francs.

Bischofberger Juerg

Jürg Bischofberger, originaire de Rudolfstetten, diplômé de la ZHAW School of Management and Law, s’est penché dans son travail sur la manière de déterminer le ratio de couverture optimal afin de compenser les fluctuations de prix entre le cuivre et les débris de cuivre. L’avis du jury : « L’auteur a étudié un thème relatif à la durabilité et livré un travail de grande valeur tant académique que pratique. Dans cette étude, le marché du cuivre et des futures a été examiné sous toutes ses facettes. L’auteur a réalisé des tests « hors échantillon » qui montrent qu’il est difficile d’établir un ratio de couverture optimal. Avec ce travail, Jürg Bischofberger a gagné le prix de fin d’études Swiss Life dans la catégorie Bachelor, doté de 5000 francs ». 

Do Quyen

Do Quyen Duong, originaire de Fribourg, diplômée de la Haute école spécialisée bernoise, a consacré son mémoire de Bachelor au thème des robots-conseillers. Elle s’est penchée sur l’utilisation de robots-conseillers dans la gestion d’actifs et de fortune en Suisse. L’avis du jury : « Le travail est bien structuré et donne un aperçu intéressant du marché pour les robots-conseillers. Le travail de Mme Duong se distingue positivement par l’emploi d’une méthodologie systématique et de méthodes adéquates. De cette manière, elle a pu intégrer à son travail différentes perspectives et faire un état des lieux remarquable ». L’auteure été honorée par le prix de reconnaissance Bachelor, doté de 2500 francs. 

Vous pouvez en savoir plus sur les gagnants ici.

Les hautes écoles spécialisées des lauréats se voient verser 1500 francs pour le prix de fin d’études Swiss Life ainsi que 1000 francs pour le prix de reconnaissance.

A propos du prix de fin d’études Swiss Life

Le prix de fin d’études Swiss Life, décerné en collaboration avec l’Institut für Finanzdienstleistungen Zug (IFZ) du département économie de la Haute Ecole de Lucerne et le journal économique « Finanz und Wirtschaft », offre aux hautes écoles suisses une plateforme pour les travaux de recherche novateurs et axés sur la pratique. Il récompense chaque année les meilleurs mémoires dans les domaines des placements financiers, des marchés financiers, des prestataires de services financiers, des instruments financiers et de la corporate finance. 

Membres du jury du prix de fin d’études Swiss Life

  • Philippe Béguelin, responsable de la rubrique Marchés, magazine « Finanz und Wirtschaft »
  • Peter Kuster, responsable adjoint Thèmes et contenus au service de la communication, Banque nationale suisse jusqu’à l’été 2021
  • Christoph Lengwiler, maître de conférences externe à l’Institut für Finanzdienstleitungen Zug IFZ du département économie de la Haute Ecole de Lucerne
  • Peter Kaste, Head Financial Engineering, Swiss Life Asset Managers
  • Diego Liechti, membre du comité de direction, Nest Fondation collective

Vous trouverez de plus amples informations sur le prix de fin d’études Swiss Life ainsi qu’une vidéo sur les travaux des gagnants à l’adresse www.swisslife-am.com/fr/studienpreis

Contact presse

Media Relations   
Tél.: +44 43 284 77 77   
E-Mail: media.relations@swisslife.ch

Investor Relations
Tél.: +41 43 284 52 76
E-Mail: investor.relations@swisslife.ch