Une personne interrogée sur trois envisage d’investir cette année dans des actions ou à un horizon plus lointain, selon la dernière édition du Baromètre de l’épargne et de l’investissement de l’Autorité des marchés financiers.

news du 03.02.2020

Les Français boudent moins la Bourse que l’on croit. Un tiers d’entre eux se disent prêts à acheter des actions à moyen ou long terme, d’après la 3ème édition du Baromètre de l’épargne et de l’investissement publiée le 22 janvier 2020 par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Selon cette enquête annuelle menée par l’institut d’études marketing Audirep auprès de 1.200 individus âgés de 18 ans et plus, 19% des personnes interrogées prévoient d’acquérir des titres dans les 12 prochains mois, et 14% à une échéance plus lointaine.

Toutefois, seulement 4% des répondants sont sûrs de franchir le pas dans l’année, et 1% au-delà. Parmi les souscripteurs potentiels, 30% souhaitent investir directement dans des actions, 25% via des fonds (FCP, Sicav), 19% dans les deux et 25% ne savent pas. Ce dernier pourcentage peut paraître étonnant, sachant que la population intéressée par les actions déclare à 80% suivre l’actualité boursière, à 75% être capable d’évaluer le niveau de risque d’un titre et à 71% pouvoir juger de l’opportunité d’achat et de vente sur le marché.

Profiter de rendements plus élevés

Sans surprise cette fois-ci, la perspective de rendements plus élevés arrive en tête des motifs d’investissement dans des placements en actions. Elle est suivie de près par la volonté de limiter les risques en diversifiant son épargne. La possibilité de ne pas avoir à gérer soi-même ses investissements grâce à la gestion déléguée à un professionnel figure en troisième position, devant le souhait de réaliser des placements socialement responsables et la faiblesse des performances des produits garantis, comme le Livret A ou le fonds en euros de l’assurance vie.

Tous profils confondus, à peine 21% des sondés ont confiance dans les placements en actions. Paradoxalement, alors que les marchés financiers ont bien commencé l’année, seuls 12% des répondants pensent que c’est le bon moment pour acquérir des titres. Si 52% des déclarants jugent que les placements en actions ont été rentables ces cinq dernières années, le pourcentage tombe à 42% en ce qui concerne la rentabilité sur les cinq prochaines années.

De nombreuses idées reçues

D’une manière générale, 70% des personnes interrogées estiment que les placements en actions sont réservés aux connaisseurs, 68% qu’ils sont trop risqués, 64% qu’il faut y consacrer beaucoup de temps, 61% que les petits porteurs « se font avoir » et 57% qu’ils sont destinés aux épargnants fortunés. Plus embêtant : 53% des individus sondés pensent qu’il est difficile d’investir dans des actions. Les préjugés des Français à l’égard de la Bourse semblent encore bien tenaces…