AFNOR Certification décerne le Label ISR à l’OPCI Grand Public SwissLife Dynapierre géré par Swiss Life Asset Managers France

AFNOR Certification décerne le Label ISR à l’OPCI Grand Public SwissLife Dynapierre géré par Swiss Life Asset Managers FranceSwiss Life Asset Managers France pose un nouveau jalon dans sa démarche d’investisseur socialement responsable avec l’obtention du Label ISR immobilier[1] pour son OPCI (Organisme de Placement Collectif en Immobilier) Grand Public SwissLife Dynapierre.Créé en 2010, SwissLife Dynapierre possède un portefeuille qui représente plus d’1 milliard d’euros d’actif net et 43 actifs immobiliers[2]. Ces derniers font tous l’objet d’une analyse ESG assortie d’une notation (sauf exception parmi les actifs venant d’être acquis ou dont la cession est projetée et pesant moins de 10 % du portefeuille). Cela permet de mesurer et d’optimiser leurs impacts extra-financiers.Ainsi l’OPCI Swiss Life Dynapierre contribue activement à l’investissement immobilier responsable.

Impression

Une approche « best in progress »

Analyse-ESG-768x382

Dans sa démarche ISR, l’OPCI SwissLife Dynapierre suit une approche « Best in progress », qui consiste à mettre en place des plans d’amélioration des caractéristiques ESG de son patrimoine immobilier, afin d’augmenter sa notation en continu. La notation ESG, réalisée à fréquence annuelle, est établie en pondérant des critères dans les domaines suivants :

La poche d’actifs financiers (hors liquidité) est quant à elle composée :

  • d’OPC qui doivent disposer du Label ISR français ou européen reconnu comme équivalent.
  • de foncières cotées gérées selon une approche « best in class »: les émetteurs disposant des meilleures performances ESG sont privilégiés en phase de sélection et de gestion des actifs.

Le taux couverture de l’analyse ESG est au minimum de 90 % et exclut systématiquement de l’univers d’investissement les 20% des émetteurs les moins bien notés.

2019_GUILLEMET_Julien_couleur-carre_version-web

« La labellisation ISR de l’OPI SwissLife Dynapierre donne à nos épargnants des solutions immédiates pour répondre aux enjeux environnementaux, tout en répondant à leur exigence de performance financière. » a déclaré Julien Guillemet, Directeur Adjoint et Responsable des fonds Grand Public chez Swiss Life Asset Managers France.

A propos de l’OPCI SwissLife Dynapierre

L’objectif de l’OPCI SwissLife Dynapierre est de détenir 60 % minimum de biens immobiliers et le solde en valeurs mobilières, dont 10 % en liquidités. La stratégie de SwissLife Dynapierre vise une régularité des performances et une perspective de plus-value à long terme, en constituant un patrimoine diversifié. Ainsi, le fonds investit ses actifs immobiliers essentiellement en immobilier de bureaux (locaux d’activités, commerces mais également des résidences de services et des établissements de santé) ou résidentiels, situés en France et dans les pays européens (membres de l’OCDE).

En savoir plus sur le Label ISR

Le Label ISR distingue un « placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises qui contribuent au développement durable dans tous les secteurs d’activité » (source : www.lelabelisr.fr).

Le Label ISR est un label public créé en 2016 sous l’égide du Ministère des Finances, et étendu en 2020 aux fonds immobiliers. Il est promu conjointement par l’AFG (Association Française de la Gestion financière), le FIR (Forum pour l’Investissement Responsable) et la Direction Générale du Trésor. Attribué pour une période de trois ans, il comprend des audits de suivi une fois par an.

Le Label ISR a été attribué à l’OPCI SwissLife Dynapierre après un audit portant sur 6 piliers :

  • les objectifs généraux du fonds,
  • la méthodologie d’analyse et de notation des critères ESG (Environnemental, Sociétal, Gouvernance),
  • leur interprétation dans la stratégie d’investissement du fonds,
  • la politique d’engagement ESG,
  • la transparence de gestion,
  • et la mesure de la performance ESG du fonds.

[1] Entré en vigueur le 23 octobre 2020, soit 3 mois après la publication de l’arrêté du 08 juillet 2020 au Journal officiel

[2] Chiffres au 31/08/2021