Nouveau record mondial en vue pour l’immobilier d’entreprise

Après 1.750 milliards de dollars en 2018, les investissements en immobilier d’entreprise réalisés dans le monde devraient atteindre un montant analogue en 2019, selon un récent rapport de Cushman & Wakefield.

À l’échelle mondiale, l’immobilier d’entreprise vole de record en record. Après avoir représenté la bagatelle de 1.750 milliards de dollars l’an dernier, un niveau en hausse de 4% par rapport à 2017 et jamais atteint jusqu’ici, les volumes d’investissements sur le marché dans le monde devrait se maintenir à ce sommet cette année, d’après les perspectives de la dernière étude mondiale du conseiller en immobilier d’entreprise Cushman & Wakefield, rendue publique le 12 mars 2019.

La conjoncture économique étant plus faible que prévu et l’inflation étant largement maîtrisée, les banques centrales ne devraient pas relever leurs taux d’intérêt, estime l’auteur de l’étude, David Hutchings. Du coup, selon le « Head of Investment Strategy EMEA Capital Markets » de Cushman & Wakefield, le crédit devrait rester bon marché. De quoi doper l’immobilier d’entreprise.

Réorganisation des portefeuilles

« L’année 2019 devrait voir une nouvelle extension du cycle immobilier, ce qui permettra aux investisseurs de réorganiser leurs portefeuilles immobiliers en prévision d’une période de croissance plus lente », pronostique David Hutchings. Les volumes d’investissements devraient progresser dans toutes les régions du monde, à l’exception notable de l’Amérique du Nord où ils devraient baisser de 3% en 2019. Il faut dire qu’ils avaient bondi de 17,7% dans cette zone l’an dernier. Ce recul reflète, en réalité, la maturité du marché nord-américain.

Sur le Vieux continent, les volumes d’investissements devraient croître en moyenne de 2% dans les pays d’Europe de l’Ouest et de 10% dans les pays d’Europe centrale et de l’Est. Dans la zone Afrique/Moyen-Orient, la hausse devrait s’élever à 5%. En dépit des troubles politiques au Venezuela et au Brésil, les montants investis dans l’immobilier d’entreprise devraient augmenter de 6% en Amérique latine. Toujours d’après Cushman & Wakefield, la zone Asie-Pacifique devrait se contenter d’une hausse de 1% en 2019. Là aussi, cette faible performance fait suite au pic de 866 milliards de dollars d’investissements réalisés en 2018.

Forte demande pour les produits « prime »

Outre le niveau historiquement bas du crédit, le marché de l’immobilier d’entreprise profite de la récurrence et du bon rendement des revenus locatifs qui constituent, en cette période de taux d’intérêt au plancher, un placement plus que jamais attractif. Enfin, la demande des entreprises pour les produits « prime » (actifs bien placés et de bonne qualité) est toujours aussi vive.

« Il devient cependant plus compliqué de définir exactement un produit ‘prime’ quand les stratégies des utilisateurs sont sans cesse redessinées par le e-commerce, les changements sociaux et professionnels, la faible croissance, et les contraintes en matière d’accessibilité », reconnaît David Hutchings.

Source : http://www.cushmanwakefield.com/en/news/2019/03/global-real-estate-investment-volumes-reach-record-high

Des questions ?

Nos experts sauront répondre à vos interrogations et vous donner des informations complémentaires

Vous aimerez aussi...

Coronavirus : impact limité sur les bureaux franciliens ?

Dans une note récente, un dirigeant du conseiller en immobilier CBRE estime que le marché tertiaire locatif pourrait rebondir dès 2021 en Île-de-France. Le marché de l’immobilier d’entreprise devrait connaître une reprise dès l’an prochain dans la région francilienne. C’est du moins ce que pronostique Grégoire de la Ferté, directeur exécutif Bureaux Île-de-France chez le…

Lire l'article
Bureaux : les investisseurs roulent pour les transports

La qualité du réseau de transports publics représente le premier critère de sélection pour les investisseurs immobiliers, selon la dernière étude conjointe du cabinet PwC et de l’association Urban Land Institute.   Les transports publics arrivent en tête des critères de sélection des investisseurs immobiliers. C’est l’un des enseignements plutôt surprenants de la 17ème édition…

Lire l'article
Bureaux : des valeurs locatives très contrastées dans l’Ouest parisien

Si les bureaux sont loués en moyenne 220 euros le mètre carré par an à Nanterre-Préfecture, les prix grimpent à 560 euros le mètre carré par an à Charles de Gaulle – Étoile. En matière d’immobilier d’entreprise, on a l’habitude d’opposer l’ouest et l’est de Paris (en intégrant sa périphérie), le premier étant réputé plus…

Lire l'article
Les bureaux concentrent les investissements

Sur les six premiers mois de l’année, les bureaux ont représenté 77% des montants investis en France dans l’immobilier d’entreprise. Les investisseurs disent plus que jamais banco aux bureaux. Ces actifs ont représenté 77% des montants investis sur le marché français de l’immobilier d’entreprise au premier semestre 2019, selon une récente étude du leader mondial…

Lire l'article